ALG : La FAF brasse du vent

Maghreb - ALGERIE

L’agitation bat son plein et la FAF continue à brasser du vent. Ainsi, après les multiples effets d’annonce qui ne seront guère appliqués sur le terrain, parce qu’irréalisables, voici que Raouraoua III impose aux clubs professionnels, lors d’une réunion avec les présidents, la limitation d’âge (27 ans) aux Franco-algériens pour ne pas dire bi-nationaux. Il est à se demander sur quel critère, l’actuel gestionnaire du football s’est basé pour imposer une telle décision. Pourquoi pas 21 ans et pourquoi pas 30 ans,  dénoncent les passionnés de la balle ronde. Comment peut-on interdire à un club recruteur, le contrat d’un joueur de 30 ans qui possède un passeport émis par une représentation diplomatique algérienne à l’étranger ? Maintenant, le brasseur de vent en chef  se doit d’expliquer aux présidents de clubs que les statuts de la FIFA interdisent la discrimination même au non de la « rationalisation » des dépenses. Et qu’ils risquent tout comme lui de tomber sous le coup de l’article 11. (In BOTOLA)