ALG : Raouraoua le dernier dictateur algérien

Maghreb - ALGERIE

Deux journalistes sportifs algériens ont été empêchés sur instruction de Raouraoua III, l’actuel gestionnaire de la FAF, de couvrir la conférence de presse animée par le sélectionneur national, Christian Gourcuff. Il s’agit de Mohamed Amokrane Smaïl, du journal spécialisé Compétition, ainsi que le journaliste d’El-Khabar, Rafik Wahid. Mohamed Amokrane Smaïl a expliqué au site El Goual que cette décision a été prise à son encontre après avoir assisté, durant le dernier stage des Verts, à une séance d’entraînement, sensée se dérouler à huis clos, et durant laquelle a eu lieu l’altercation entre Soudani et Gourcuff, rapportée sur les colonnes de Compétition.

Rafik Wahid quant à lui, il a rapporté la même information, quelques jours plus tard, en incluant d’autres détails par rapport à ce qui se passe au Bureau Fédéral qui est devenu une coquille vide. Ce n‘est pas la première fois que le dernier dictateur qui réside en Algérie agisse de la sorte. Déjà, en Angola, en CAN 2010, il a eu droit à une haie du déshonneur de la part des journalistes et la photo avait fait le buzz sur internet. Un tel comportement terni l’image de l’Algérie et de l’Afrique (il est membre du CE de la CAF) dans la planète mondial du football.- IN BOTOLA