ALG : Grogne au sein du corps arbitral

Maghreb - ALGERIE

Devant la situation lamentable qui prévaut dans l’arbitrage algérien depuis le départ de Belaïd Lacarne, des arbitres préparent une action de protestation de grande ampleur pour «dénoncer la clochardisation du corps arbitral livré à des prédateurs qui agissent à ciel ouvert sans être inquiétés par ceux qui ont la responsabilité de veiller à la bonne tenue et marche de l’arbitrage » indique une source proche de la DNA.

Les scandales à répétition qui ont bercé l’actualité dans le domaine de l’arbitrage ont sorti de leurs gongs des hommes en noir qui n’acceptent plus de laisser ce corps entre les mains de ceux qui sont en train de lui préparer un enterrement de première classe. A cet effet, une pétition est en train de circuler pour exiger le retour de Belaïd Lacarne « un homme propre, intègre et compétent que des cercles occultes ont éjecté du circuit pour s’adonner aux pratiques qui sont aux antidotes de ce que doit être l’arbitrage », martèle notre interlocuteur.

Il est vrai que depuis le départ de Belaid Lacarne, l’arbitrage algérien est au plus mal, livrer à l’appétit féroce de ceux qui ont en fait un juteux fonds de commerce. L’une des premières actions que les arbitres comptent entreprendre lors de la dernière journée est d’arrêter la partie pendant plusieurs minutes en signe de protestation contre la hogra et les passes droits qui devenus courants depuis le départ de Belaid Lacarne qui reste toujours dans la plus totale discrétion membre du Bureau Fédéral. La pétition circule à travers toutes les régions du pays et bénéficie de l’adhésion des arbitres du grade de régional à celui d’international. - (In BOTOLA)